Dernière parution (avril 2017) : Le Barrage SEC tome 1 Construction


Le Barrage SEC :
Saint-Étienne-Cantalès – Saint-Gérons 
sur la Cère (Cantal) 1930-1946

Tome 1. De la construction à l’inauguration
par le général de Gaulle et le sultan du Maroc
par Manuel Rispal, historien de terrain




La construction du barrage de Saint-Étienne-Cantalès (Cantal, région Auvergne-Rhône-Alpes) a été un des plus grands chantiers qu’a connu ce département, entre 1930 et 1946, avec la génération de travaux annexes (batardeau de Pradel - pont routier de la Marie sur l’Authre (commune de Lacapelle-Viescamp) - viaduc ferroviaire SNCF du Ribeyrès sur la Cère (à cheval sur les communes de Lacapelle-Viescamp et de Pers, maintenant Le Rouget-Pers) - poste de transformation électrique Gatellier (sur la commune de Saint-Étienne-Cantalès) - barrage de la retenue de Nèpes ( commune de Saint-Gérons et de Laroquebrou) - cité de Pradel). En plus des communes citées, le lac de retenue borde les communes d’Omps, de Saint-Mamet-la-Salvetat et d’Ytrac.
Ce barrage, situé sur la Cère (120 km) et qui absorbe dans sa retenue son confluent avec l’Authre, est un régulateur de la rivière Dordogne, qui irrigue, en aval de Bretenoux (Lot), les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine. Le barrage SEC (initiales de Saint-Étienne-Cantalès), conçu par l’ingénieur André Coyne, est construit, durant la Seconde Guerre mondiale, par des salariés de la Société des forces motrices du Cantal, des entreprises André Borie, Entreprise Industrielle et autres. Le livre contient des photos d’époque, souvent datées, des histoires humaines et des photos de la vidange de 1999. Il rend hommage aux artisans de cette œuvre collective enrichie de créativité individuelle, dont celle de Santiago Rubió, grand-père de l’auteur, ingénieur réfugié républicain espagnol.


Photos de couverture. – Le barrage de Saint-Étienne-Cantalès, le 23 août 1941
(© cliché Fernand Roblin. Collection Manuel Rispal). 

Portraits. – René Grégoire, ingénieur ESTP responsable du chantier pour l’entreprise André Borie, par ailleurs chef de l’Armée secrète du Cantal (© collection Manuel Rispal).
André Coyne, ingénieur et concepteur de plus de 55 voûtes de barrage dans le monde entier (© famille Coyne).
René Druilhe, ingénieur ESTP, photographe amateur et résistant, mort en Déportation à Ebensee (Autriche) (© famille Druilhe).
Fernand Roblin, photographe du chantier issu de l’école Estienne (© familles Druilhe et Roblin).
Albert Bories, charpentier de l’entrprise Borie et résistant, mort pour la France au Mont-Mouchet lors des combats de Clavières (Cantal), le 11 juin 1944 (© famille Bories).
Santiago Rubió, ingénieur réfugié espagnol, qui a notamment étudié sur maquette la forme du tremplin en « saut de ski » pour l’évacuation des crues du barrage SEC (© familles Druilhe et Rubió).
Le général Charles de Gaulle, qui a inauguré le barrage, le 1er juillet 1945, avec le sultan du Maroc (futur Mohammed V) et son fils, le jeune Moulay Hassan (futur Hassan II) (© Service cinématographique à lʼarmée. Collection Manuel Rispal).
Jacob Nudel, électricien et résistant,  mort pour la France au Mont-Mouchet lors des combats de Clavières (Cantal), le 11 juin 1944 (© famille Nudel).
André Delord, dessinateur de la Société des forces motrices du Cantal et résistant (© Manuel Rispal).
Marco Hernandez, magasinier et porte-mire (© Manuel Rispal).
Alphonse Lacroix, mécanicien et conducteur d’une locomotive convoyant le granite de la carrière du Ponthal à la centrale de concassage du barrage SEC (© Manuel Rispal).
Françoise Delché-Couderc, secrétaire sur le chantier (© Manuel Rispal).
René Brice, gendarme de Laroquebrou, résistant et combattant au Mont-Mouchet lors des combats de Clavières (Cantal), le 11 juin 1944 (© Manuel Rispal).
Cyprien Clèdes, garde-vanne mort en accident du travail (© famille Clèdes).
Jean Lavaissière, ouvrier mort en accident du travail (© famille Lavaissière).
Pierre Pagès, conducteur de travaux (© Manuel Rispal).





  



A paraître aux Editions AUTHREFOIS :
  • Mémorial de la Plaine à Clermont-Ferrand
  • André Jamme, instructeur saboteur et Compagnon de la Libération
  • Mémorial de la prison militaire allemande du 92 à Clermont-Ferrand
  • Le Barrage SEC, tome 2. -  Résistance et Déportation